Dr idrissi psychiatre addictologue psychothérapeute Fès

Ouverture Du Service D’addictologie, À La Clinique Internationale Al Badie

Le Maroc a été l’un des premiers pays d’Afrique à avoir réalisé des
enquêtes épidémiologiques évaluant la fréquence des conduites
addictives en population générale. addictologue L’enquête nationale de prévalence des troubles mentaux et des toxicomanies, réalisée en 2003
rapporte que 4,8 % de la population des plus de 15 ans consommaient
des drogues, la moyenne mondiale étant de 4 %. En ce qui concerne
l’alcool, les prévalences de l’abus et de la dépendance chez les plus de
15 ans étaient respectivement de 2,0 % et 1,4 %. En ce qui concerne
les autres substances, les prévalences de l’abus et de la dépendance
chez les plus de 15 ans étaient respectivement de 3,0 % et de 2,8 %.
L’enquête sur les enfants des rues, âgés de 8 à 12 ans, réalisée en
1994, indiquait que les solvants et le cannabis étaient les substances
les plus consommées par ces enfants livrés à eux-mêmes.

On estimait, en 2013, le nombre d’usagers de drogues injectables à
18 500 au Maroc. Parmi eux, 5 000 à 6 000 usagers s’injecteraient de
l’héroïne (1) . En 2009, 26 000 personnes étaient touchées par le VIH/
SIDA au Maroc, et 1 200 en étaient décédées.