Psychiatrie-Psychothérapie-Psychologie

Psychiatrie-Psychothérapie-Psychologie

 

Le Psychiatre Son rôle est diagnostique tout d’abord. Etant médecin, il est le seul professionnel de santé mentale habilité à poser les diagnostics médicaux (Dépression, trouble panique, trouble de personnalité etc…). Les autres professionnels évoluant dans le milieu de la santé mentale, n’étant pas médecins, n’ont pas le droit légal de poser un diagnostic médical. (cf code de Santé Publique).

Cette habilitation à poser un diagnostic le désigne comme le premier interlocuteur du patient. C’est une étape incontournable.

Il pourra par conséquent démêler problèmes d’ordre psychologique, et symptômes faisant soupçonner une maladie physique. En effet, les problèmes psychologiques peuvent avoir des origines très diverses. Ainsi, une dépression peut avoir une origine uniquement psychique, ou être causée par un nombre très varié de pathologies organiques: hypothyroïdie, hypocorticisme, Lupus…

Son rôle consiste en premier lieu à poser un diagnostic psychiatrique tout en s’assurant d’éliminer une cause organique (extrêmement fréquente).

Il est d’ailleurs le seul « psy » à avoir une assurance responsabilité civile pour couvrir les conséquences en cas d’erreur de diagnostic médical.

Nous vous recommandons de consulter la page dédiée pour bien comprendre la prise en charge en santé mentale.

Cependant, le diagnostic psy ne suffit pas. Son rôle est aussi de diagnostiquer d’éventuelles complications, pathologies associées et  facteurs de risque. Ainsi, derrière toute pathologie psy on recherchera des complications type dépression ou addiction.

Clé de voûte de la prise en charge

Par la suite, son rôle est donc d’organiser la prise en charge et de mener les soins (médicaments, psychothérapies, approches psycho-sociales…). Les soins peuvent être curatifs, ou à but préventif. Le psychiatre peut donc mener tous les types de traitements. Il peut aussi choisir de déléguer certains aspects de la prise en charge à un assistant social, un psychologue etc…

Il est le seul à pouvoir pratiquer les trois seuls types de traitement habituels et efficaces dans la plupart des pathologies « psy »: la prescription de médicaments, la prise en charge institutionnelle (dont l’hospitalisation) et la psychothérapie. Enfin, il permet au patient d’accéder aux droits sociaux en rapport avec son état (arrêt de travail, maladie de longue durée…)

 

 

Il semble que nous ne pouvons pas trouver le contenu demandé. Peut-être qu’une recherche peut vous aider.